Humour : articles humoristiques    Nous soutenir   Nous contacter   Questions fréquentes

Une loi «purement commerciale»

Cette loi sur l’énergie est purement commerciale. Remplacer un chauffe-eau dans une chambre à lait par quoi? Allez les Verts, répondez. Remplacer huit radiateurs électriques chez un retraité avec 500 m2 de terrain et pas de sous-sol par une pompe à chaleur ou une chaudière à mazout, où les placer et combien cela coûtera-t-il?
Messieurs les politiques, veuillez avancer des chiffres et du concret et cela avant la votation. Ces derniers temps nous n’avons jamais vu autant de publicité dans les do-it pour des cheminées de salon électriques, des radiateurs électriques, etc. Ouvrez un tout-ménage, on ne voit que ça et personne ne bouge au nom de la liberté de commerce. Cela fait depuis 1985 que je mets en service des pompes à chaleur géothermiques, les plus économiques en consommation, eh bien je n’ai jamais vu poser autant de pompes air-eau que ces trois dernières années (moins chères mais plus gourmandes en énergie électrique). Silence.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Plus logique de brûler du pétrole?

L’interdiction des chauffages et chauffe-eau électriques, principal objet de la révision de la loi sur l’énergie, est motivée par la consommation démesurée de systèmes efficaces à «seulement» 100%. Donc, si des panneaux solaires alimentent un chauffage électrique quasiment sans perte, c’est une aberration et il est bien plus logique de brûler du pétrole, du gaz ou du bois de chauffage (avec un bilan CO2 nul pour le bois, les arbres poussant aussi vite qu’on les brûle, tout le monde sait ça).

Lire la suite

ImprimerE-mail

Trois raisons de dire non

Indépendamment des arguments techniques des opposants et partisans de la loi sur l’énergie, je vois trois motifs pour s’y opposer. La sécurité des décisions administratives assure la stabilité et la fiabilité de nos institutions. Revenir en arrière sur une politique et des décisions crée une inadmissible insécurité. Cette attitude est de nature à ébranler la confiance du citoyen envers ses autorités. Qui sait, demain interdiction des véhicules électriques et, plus tard, du chauffage à mazout?

Lire la suite

ImprimerE-mail

Cela ne mènera à rien

ÉNERGIE • Pour ce lecteur, la révision de la loi sur l’énergie prétérite des gens au seuil de la retraite, avec peu de moyens.


En 1980, les brûleurs à mazout étaient au banc des accusés, et le bon citoyen installait un chauffage électrique.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Un non à la loi sur l’énergie

En lisant la presse ces derniers jours, je constate que la votation cantonale du 25 novembre prochain sur la modification de la loi sur l’énergie inquiète le Conseil d’Etat et une bonne partie des édiles cantonaux. Un grand coup de chapeau au comité référendaire qui a réussi à réunir plus de 12000 signatures à juste titre!

Lire la suite

ImprimerE-mail

Investissons à bon escient!

En 1979, lorsque nous avons construit notre maison familiale, on nous a expliqué qu’être respectueux de l’environnement, c’était installer un chauffage électrique qui avait alors toutes les vertus. Trente ans plus tard, ce système de chauffage est devenu un pestiféré qu’il faut éradiquer par n’importe quel moyen, si idiot soit-il.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Non au gaspillage en tous genres

Nous constatons que beaucoup de nos concitoyens ne sont pas au courant de l’enjeu important auquel nous tous devons faire face. Aujourd’hui, ce sont les chauffages électriques qui sont mis en cause. Hier, les autorités, les acteurs économiques encourageaient avec insistance ce même chauffage électrique.

Lire la suite

ImprimerE-mail

Je ne comprends pas la logique d’interdire ces chauffages-là

Le 25 novembre, nous voterons pour interdire les chauffages électriques. Si l’idée de limiter la consommation de courant électrique en vue de la fermeture des centrales nucléaires est en soi louable, on pourrait s’attendre à un peu plus de logique de la part de nos autorités. On veut d’une part diminuer la consommation de courant et, d’autre part, on prône l’usage de voitures électriques et on préconise d’augmenter la cadence des trains à un train chaque demi-heure, voire chaque quart d’heure!

Lire la suite

ImprimerE-mail

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi