Humour : articles humoristiques    Nous soutenir   Nous contacter   Questions fréquentes

Pourquoi voter NON ?

MERCI POUR VOTRE MOBILISATION LE 25 NOVEMBRE 2012. CETTE VICTOIRE EST LA VOTRE. EN OPPOSITION AUX ARRANGEMENTS ENTRE PARTIS ET ASSOCIATIONS, LE PEUPLE DE FRIBOURG A CLAIREMENT EXPRIME SON REFUS DES INTERDICTIONS ARBITRAIRES ET IDEOLOGIQUES. VOIR NOTRE MESSAGE ICI

 

Les économies d’énergie ? Nous voulons y participer, mais sans l'interdiction prévue.                     
  La réduction de la consommation d’énergie est indispensable. Cependant, le rôle de l’Etat n’est pas d’imposer un système de chauffage spécifique. Souvenez-vous qu’il y a 25 ans, le chauffage électrique était proposé avec le même zèle !
   
Isoler les bâtiment : une mesure prioritaire 
  Forcer les citoyens à installer une pompe à chaleur sans avoir préalablement isolé le bâtiment est incohérent. L'isolation est un bien meilleur investissement !
   
Réduire sa consommation de 50% en quelques années ? 
  Cela est possible sans obligatoirement installer une onéreuse pompe à chaleur. Exemple : Remplacement des anciennes fenêtres  + installation d’un poêle à bois en pierre ollaire. Pourquoi interdire cette solution meilleure marché ?
   
Après les chauffages et les boilers électriques, à qui le tour ? 
  Certains politiciens envisagent déjà d’exiger le démontage des chauffages à mazout, pour les remplacer par des pompes à chaleur. Cela est une grave remise en cause des permis de construire. L’engrenage devient dangereux.
   
Chauffages électriques : non responsable de l’augmentation annuelle de 2% de la consommation d’électricité 
  Ce mode de chauffage est déjà interdit dans les nouvelles constructions depuis 1990 ! L’augmentation est due à la prolifération de nouveaux appareils ménagers, pas forcément indispensables, ainsi qu’aux pompes à chaleur qui consomment aussi de l’électricité.
   
Suppression des chauffages électriques = augmentation des émissions de CO2 
  Beaucoup d’utilisateurs opteront pour un substitut fossile, nettement moins cher, comme le gaz ou le mazout. Cela va à l’encontre de l’objectif de réduction de l’émission des gaz à effet de serre.
   
Nombreuses dérogations = loi inappropriée et inapplicable 
 

Grâce à ce référendum, de nombreuses dérogations ont été promises. Cela prouve que l'article 15 est inadapté. De plus, un simple arrêté du Conseil d’Etat peut les supprimer. Aucune garantie n’est offerte pour l’avenir.

Nous soulignons aussi qu'aucune dérogation n'est prévue pour les détenteurs de boilers électriques !

 

 

 

 

 

ImprimerE-mail

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi