Humour : articles humoristiques    Nous soutenir   Nous contacter   Questions fréquentes

2 exemples concrets de remplacement du chauffage électrique par une PAC

Nos adversaires prétendent que les chiffres avancés par le comité référendaire sont fantaisistes. Afin de mettre fin, définitivement, à la guerre des chiffres, voici deux exemples concrets, basés sur des devis et sur l'étude d'un bureau d'ingénieur du canton. Le nom du bureau d'étude et de la société ayant réalisé le devis sont connus du comité.

Exemple 1 : Immeuble en PPE de 14 appartements, construit en 1985

Coût total net de l'investissement : 806'000 CHF : Remplacement du chauffage électrique direct par un système de pompe à chaleur air-eau, distribution de chaleur au moyen de radiateurs hydrauliques avec raccordement bitube visible. Nouvelle production d'eau chaude sanitaire centralisée combinée solaire en remplacement des boilers électriques par appartement.

=> DETAILS DE L'ETUDE ICI

 

 

Montant total des frais d'exploitation et d'amortissement futures : 51'637 CHF

Montant total des frais d'exploitation et d'amortissement actuels : 25'500 CHF

 

  • Le coût d'investissement pour chaque appartement en PPE est de 57'600 CHF.
  • Les charges annuelles (électricité, entretien, amortissement) doublent, passant de 1821 CHF à 3'688 CHF !!!
  • Le bureau d'étude est formel : dans une rénovation de ce type, le COP en mode chauffage et ECS n'est que de 2.7.

 

Exemple 2 : Villa de 4.5 pièces, construite en 1971, chauffée avec des radiateurs électriques directs.

Coût de l'investissement : 89'034.12 CHF : PAC non géothermique, radiateurs hydrauliques, accessoires, installation d'un réseau de distribution de chaleur, travaux de démontage de l'ancienne installation, travaux d'installation, remise en état, mise en service etc...

Coût après subvention (s'il y aura encore!) : 80'034.12 CHF

=> DETAILS DU DEVIS ICI

Le conseil d'Etat, dans sa brochure explicative (page 6), avance un coût d'investissement de 45'000 CHF net pour une villa entière (avec PAC géothermique), ainsi qu'un COP de 4, et une déduction des charges de 2'000 CHF par année... Qui avance des chiffres fantaisistes ?

Dans ce cas précis, nous avons un exemple d'assainissement tout aussi efficace, pour un budget 44% plus bas. L'Etat s'obstine à refuser ce type d'alteative... Lien ici.

 

ImprimerE-mail

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi